fond color

LA SEVILLANA - Les instruments


Laura Clemente

La sevillana se compose d'une mélodie vive jouée sur un rythme rapide.

La sevillana est rarement instrumentale

"c'est la voix qui exécute la mélodie"

Dans les versions courantes et populaires, la mélodie sera exécutée par une voix solo ou le plus souvent, de plusieurs voix à l'unisson. Ce sont les caractéristiques essentielles de la sevillana traditionnelle.

Les groupes modernes enregistrent parfois des versions plus élaborées avec diverses voix echelonnées et reprises en canon.

L'accompagnement de celle-ci se fait par des instruments divers, parmi lesquels , la guitare (une ou plusieurs) est l'instrument-roi.

La guitare peut se jouer dans tous les tons.

Les instruments traditionnels incluent entre autre, les castagnettes (castañuelas appelées aussi palillos) et les tambours (pandereta) pour les percutions et pour les renforcer ou se substituer à eux, les mains (palmas).

Les battements de mains ' palmas' servent à marquer le rythme 'compas'. Elles peuvent simplement suivre le rythme ternaire de la sevillana ou multiplier ce rythme par deux entre plusieurs participants, en marquant les temps et les contre-temps (palmas cruzadas).

L'usage des castagnettes 'castañuelas' et du tambour 'pandereta' déclinent et se limitent aujourd'hui à l'ambiance campera du Rocio. Sa manière de battre ne consiste pas seulement à cadenser le chant mais aussi à redoubler le rythme des castagnettes
C'est au Rocio que sont utilisés le tambour et la flute à trois trous ' tamboril y pito' joués par le même musicien. Le "tamborilero" o "pitero" joue la mélodie sur une petite flûte rustique et marque le rythme sur le tambourin.

Un autre instrument très efficace en percussion, est la "cana gitanera", un roseau fendu dans le sens de la longueur, qui frappé à sa base produit un claquement lorsque les deux moitiés se choquent.

Les compositeurs modernes utilisent tous les instruments classique : piano, violons, etc...



icone
Valid XHTML 1.0 Transitional