fond page
asso.lamarisma@gmail.com

EL ROCIO

Le chemin.

Quand un rociero parle du "Camino", Il se réfère au trajet qu'il va faire avec sa Hermandad depuis le siège de celle-ci jusqu' au village du Rocio.

Le pèlerinage commence avec la messe du Romarin - dans laquelle chaque pèlerin demande à la Vierge qu'elle le protège dans son manteau et lui permette d'arriver en bonne santé au village du Rocio.

el camino

Le jour du départ est différents selon les Hermandad. Il est fonction de la distance à parcourir et c'est pourquoi, la semaine précédant le Lundi de Pentecôte, les chemins qui mènent au village du Rocio sont peuplés des hermandad qui cheminent en priant, en chantant, des louanges à la Mère de Dieu.

Chaque Hermandad a un chemin différent. Le déroulement est pratiquement identique pour toutes. Après la messe du Romarin, il commencent leur déplacement qui les mèneront à une première halte où en fonction de l'heure, ils déjeuneront, dîneront et où ils passeront la nuit.

simpecado de la Hdad del Rocio de Huelva

Vers minuit, ils prieront le saint Rosaire devant la Charrette qui porte le "Simpecado" là, le frère supérieur de la hermandad ou le chef des charrettes qui est responsable du déplacement donnera les consignes et le plan de route du lendemain. Ceci accompli, chacun se retire dans sa charrette dans laquelle il fait le pèlerinage pour partager le repas, chanter, danser avec le voisinage.

Ce sont les tamborileros qui à l'aurore appellent à se lever (pour ceux qui se sont couchés) et avant de reprendre la route remercient la vierge et lui offre la Sainte Messe.

Ainsi commence un nouveau jour de marche autour de la charrette du Simpecado, à pied, à cheval, monté sur des carrioles mais tous unis vers un même but et animés de la même foi.

Certains lieux du "Camino" sont particuliers.
Pour les Hermandad qui viennent de la province de Cadix, Traverser l'embouchure du Guadalquivir au "Bajo de guia el camino - el ajoli el ajoli" est un instant très attendu. Les pèlerins attendent sur la plage que les barques les fassent traverser et les déposent avec leur charrettes dans les marais de la Doñana.
Pour celles qui arrivent de Séville, c'est le passage du "Bajo de Quema" sur le Guadiamar qui attire les regards.
Quel que soit la durée du parcours, les pèlerins savent que le but est dans le village du Rocio, mais ils devront avant, passer le seuil de la Maison de la "Señora" : El Ajoli.

La présentation des Hermandad.

La présentation a lieu le samedi avant le Lundi de Pentecôte. Elle consiste à présenter le Simpecado de chaque Hermandad à la Vierge du rocio. Une après l'autre, les Hermandad par ordre d'ancienneté avancent leur simpecado porté sur des charrettes tirées par des boeufs ou des mules devant l'ermitage.

Cette cérémonie commence de bonne heure le matin et compte tenu du nombre important de hermandad, se termine généralement tard dans l'après-midi. Ils sont accueillis par les représentants de la Hermandad Matrice accompagnée de son étendard et de ses lanternes.

ermitage - la Virgen

Certaines Hermandad soignent particulièrement cette présentation en faisant s'agenouiller les boeufs en signe de soumission devant la porte de l'ermitage. A ce moment là c'est le charretier qui montre le travail effectué avec les animaux pendant l'année. Résultats remarquable quand on pense au dur chemin parcouru les jours précédents.

Les charrettes et les voitures, certaines décorées, d'autres couvertes de la poussière du chemin forment un interminable cortège qui n'a qu'un objectif, arriver à l'ermitage de la Vierge. On a accompli une promesse, on lui dit merci, Elle les a appelés et ils sont venus.

Histoire du Rocio
Histoire de l'apparition
L'ermitage - Le village
Le chemin - El Camino et la Présentation
Le rosaire - messe pontificale
Le chemin du retour

icone
Valid XHTML 1.0 Transitional