fond color

LA SEVILLANA - Les constantes


PREAMBULE

La sevillana est une danse en couple, normalement le couple se compose d'un homme et d'une femme, mais il est courant de voir des jeunes filles ou des femmes danser ensemble.
Les sevillanes se dansent toujours par séries de quatre.
Chaque sevillana est chorégraphiquement différente et porte le nom de sa position chronologique :

primera - segunda - tercera - cuarta

Chaque Sevillana est divisée en 3 parties correspondants aux trois strophes de chaque chanson, illustrées par des pas et des figures distincts.
Quatre couplets sont exécutés à la suite, entre chaque couplet, on observe un bref arrêt.

En principe, le même air musical et le même ton est conservé pour les quatres sevillanas. Les compositeurs actuels composent par cycle de 4 poèmes métriquement identiques et thématiquement reliés. Autrefois, on dansait sur des tons et des coplas indépendants.

Maly

Une légende qui n' a bien-entendu aucun fondement historique, sociologique, culturel mais qui circule dans notre microcosme et qui est certainement d'origine française veut attribuer aux quatres parties de cette danse une connotation romantique : la rencontre, la séduction, la dispute et la reconciliation.


Je pense que l'origine de cette légende est liée au fait que les non hispanisant ne comprenant pas les coplas sur lesquels ils dansent avaient du mal a s'exprimer. Pour faciliter ou aider à une expression corporelle, la solution de facilité a été de dire aux apprentis sevillaneros " de jouer" les quatres thèmes.

Il y a au moins quatre faits qui contredisent cette pseudo-légende:

1 - autrefois les compositeurs n'écrivaient pas quatre couplets mais sept - quatre pour la danse populaire et trois pour la danse classique Bolera;

2 - autrefois, les thèmes chantés au cours de la même sevillana étaient différents le 1er pouvait traiter d'un sujet biblique, le suivant d'une annecdote survenue dans le quartier, le troisième de l'amour de son village, le dernier de tout autre chose... Ce sont les auteurs modernes qui ont écris des sevillanas ayant un thème unique.

3 - La grande majorité des sevillanas est rociera - ce qui implique pour beaucoup d'entre elles des textes dédiés à la Vierge - Vous voyez un andalou se disputer avec la Virgen dans la tercera?

4 - Enfin, j'ai cherché mais je n'ai pas trouvé de coplas qui illustrent ces sentiments et à ma connaissance, aucun compositeur n' a écrit de sevillane reprenant ces thèmes dans l'ordre donné.


J'ai souhaité "TORDRE LE COU" à cette "LEGENDE" car elle n'apporte rien au sujet.


Les passes

Action
Interprétation
Primera
'pasadas seguidas' Passages enchaînés
Segunda
'pas en redondo' Pas en rond
Tercera 'zapateado'Frapper des pieds
Cuarta 'careos' Passes frontales  
Cette danse étroitement sertie dans l' écrin de son rythme se veut :

Danse de la séduction et du rejet,
Danse du mouvement et de la couleur,
Danse de l' offrande et du refus,
Danse de l' ordre et de l' harmonie.

La sevillana est une danse de "cour", alors exprimez à votre partenaire votre admiration, cherchez à lui plaire, partez à sa conquête, mettez la en valeur.

LES CONSTANTES
  • PREMIERE :

    La Sevillana dansée par des danseurs non professionnels commence sur le 2eme temps de   l'estribillo qui suit l' introduction vocale. Les danseurs entrent sur le compas 7. Cette constante est valable pour les trois autres sevillanas.

  • DEUXIEME :

    Dans chaque sevillana, la danse se poursuit sans interruption sur 37 'compases' jusqu'au final.

  • TROISIEME :

    Dans les 4 sevillanas, un pas 'el paseo / paseillo' et une figure 'Pasada' (échange de place entre les partenaires) sont invariablement placés au même moment musical et chorégraphique.
    Les 'estribillos' sont occupés par le 'paseo' , les deux derniers 'compas,' des parties chantées, sont occupés par une 'pasada'.
    Toutes les sevillanas contiennent ces pas intermédiaires.

  • QUATRIEME

    Le final est identique pour les 4 sévillanes.
    Sur le dernier compas abrégé, chant musique et danse cessent simultanément.
    Les danseurs doivent s' arrêter en maintenant une position à la fois provocante et gracieuse :
    Cette attitude est un héritage de l' antique 'bien parado' de l' ancien boléro et de la seguidille.


Isa et Yannick

La succession des figures est plus importante dans la Sevillana que le détail des pas :

Il existe une orthodoxie de pas qui peut varier selon les danseurs et les écoles; mais il existe aussi un standard qui permet de repérer quelle sevillane on est en train de danser :

la primera est celle 'de las pasadas seguidas'
la segunda est celle des pas 'en redondo'
la tercera est celle 'del zapateado'
la cuarta est celle de 'los careos'

EN PRATIQUE :

Chaque danseur essai d' apporter à la danse une touche personnelle, par des postures du corps, de la tête, et des mains: la grâce (couple de danseuses), le salero et la sensualité (couple mixte).

La sevillana traduit à la fois
 l' affrontement
 l' approche
 la fuite
 l' amour

On se frôle sans se toucher, on s' affronte lors d' une joute galante, non à la Castillane, mais sur un mode effréné, à l' Andalouse.

Les caractères secondaire de la danse sont également importants :

Ceinture cambrée, buste rejeté en arrière, bras élevés et arrondis, paumes des mains vers l'extérieur.

Depuis l' abandon des "castañuelas" les mains et les doigts ont repris leur liberté et désormais placés en ' mariposa' prolongent le poignet en constant mouvement. le cou et le port de la tête couronnent l 'expressivité générale.



 

icone
Valid XHTML 1.0 Transitional