fond color
asso.lamarisma@gmail.com

TERCIO DES PIQUES


Le toro entre en piste.

Son instinct lui fait chercher immédiatement une issue qu'il ne trouve pas : il est prêt au combat. Il est levantado: agité donnant des coups de cornes sans objectifs précis. Les 'peones' l'accueillent avec la 'capote' tenue en général d'une seule main. Ils doivent faire courrir le toro en ligne droite pour permettre au 'maestro' de jauger son adversaire : manière de charger , corne maîtresse. vivacité.

pique

Le 'maestro' n'est pas tenu d'intervenir dans cette phase mais le plus souvent il exécutera une série de 'Véroniques' qu'il terminera soit par une 'demi-Véronique', 'revolera', 'serpentina' ou 'chicuelina'.

Clarines

La présidence fait entrer les 'picadors' qui entrent dans le 'ruedo ' montés sur leurs lourdes montures encarapaçonnées.

Les picadors sont placés entre la 'barerra' et le premier cercle immobile, ils attentent la charge du fauve qui a été placé au-delà du deuxième cercle.

Lorsque le toro s'élance, charge spontanée ou provoquée, le picador présente sa monture de face, et contient sa charge en enfonçant sa pique dans le 'morillo' du toro.

Le règlement taurin prévoit que chaque toro recevra au moins trois piques. La pique a pour but de calmer la fougue du toro, de lui apprendre à attaquer en ligne droite et de modifier son port de tête. A la fin du tercio des piques, le toro est 'parado ': arrêté, calmé.

Clarines.

avant suite

Valid XHTML 1.0 Transitional